Imprimer

Envoyez moi les chansons, poèmes...que vous aimez!

La Marseillaise

Pour tous les enfants de la terre
Chantons amour et liberté.
Contre toutes les haines et les guerres
L'étendard d'espoir est levé
L'étendard de justice et de paix

Rassemblons nos forces, notre courage
Pour vaincre la misère et la peur
Que règnent au fond de nos coeurs
L'amitié la joie et le partage

{Refrain:}
La flamme qui nous éclaire
Traverse les frontières
Partons, partons, amis, solidaires
Marchons vers la lumière

Graeme Allwright et Sylvie Dien

http://www.mga.asso.fr/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

La mère et l'enfant

Enrico Macias

La mère et l'enfant sont unis par les liens du ciel
Dès que l'amour donne la vie
C'est la communion de deux âmes que l'éternel
Dans sa bonté a réuni
La mère et l'enfant se partagent tant de sentiments
Qu'ils se comprennent sans rien dire
Heureux, malheureux c'est toujours par la voix du sang
Qu'ils racontent leurs souvenirs

L'aventure commence lorsque la femme attend
Que la graine se greffe à son corps
Et dieu qu'elle est belle quand elle porte l'enfant
Qui demain saura l'aimer si fort

La mère et l'enfant se découvrent dans le silence
Les nuits où ils ne dorment pas
Et puis c'est l'instant redouté de la délivrance
Et c'est la naissance d'un roi

De ses premiers pas jusqu'à l'adolescence
Elle protège l'enfant nuit et jour
Et de l'inquiétude elle passe à la méfiance
A l'approche du premier amour

La mère et l'enfant sont unis par tant de confiance
Qu'ils se disent tous leurs secrets
Car bien au delà des conflits de leur existence
Ils ne se quitteront jamais

 

 


 

Vole

Céline Dion

 

Clip


Vole vole petite aile
Ma douce, mon hirondelle
Va t'en loin, va t'en sereine
Qu'ici rien ne te retienne
Rejoins le ciel et l'éther
Laisse-nous laisse la terre
Quitte manteau de misère
Change d'univers

Vole vole petite sœur
Vole mon ange, ma douleur
Quitte ton corps et nous laisse
Qu'enfin ta souffrance cesse
Va rejoindre l'autre rive
Celle des fleurs et des rires
Celle que tu voulais tant
Ta vie d'enfant

Vole vole mon amour
Puisque le nôtre est trop lourd
Puisque rien ne te soulage
Vole à ton dernier voyage
Lâche tes heures épuisées
Vole, tu l'as pas volé
Deviens souffle, sois colombe
Pour t'envoler

Vole, vole petite flamme
Vole mon ange, mon âme
Quitte ta peau de misère
Va retrouver la lumière

 

 


 

J'ai battu ma fille

Lynda Lemay

Clip


Je hurle comme une folle
Qu'elle me laisse donc tranquille
Soudain, mon bras s'envole
Jusqu'à sa peau fragile

Puis je fixe en silence
Ses yeux qui s'écarquillent
Étonnés d'ma violence

Couchée dans l'corridor
Abattue comme une quille
Elle me répète à mort
Que je ne suis pas gentille

Et devant son petit corps
Qui se recroqueville
J'me confonds en remords
J'ai battu ma fille

Moi qui couvrais de blâme
Tous ces idiots en rogne
Qui disent aimer leur femme
Et du même coup la cognent

Je veux la consoler
Mais je reste immobile
J'ai plus l'droit d'la toucher
J'ai battu ma fille

Je voudrais qu'elle me frappe
Je voudrais qu'elle se venge
Qu'elle me rende ma tape
Avec sa p'tite main d'ange

Au lieu d'voiler de larmes
Ses yeux qui me torpillent
Je suis une pauvre femme
j'ai battu ma fille

Tout c'que j'arrive à dire
C'est : Monte dans ta chambre
Maman va t'avertir
Quand tu pourras r'descendre

On dirait ma vieille mère
Faut croire que c'est d'famille
Que c'est hériditaire
J'ai battu ma fille

Tout d'suite, elle m'obéit
Ma foi, je lui fais peur
J'attends qu'elle soit partie
Avant de fondre en pleurs

Je suis inconsolable
Je suis une imbécile
Je suis impardonnable
J'ai battu ma fille

Je sais pas c'qui m'a pris
Ça s'est passé trop vite
C'est elle que je punis
C'est moi qui le mérite

Demain au déjeuner
Je remplirai son bol
D'ses céréales sucrées
Celles dont elle raffole

J'y ajouterai des dattes
Pour que ses yeux pétillent
Comme avant que j'la batte
Ma fille

 


 

 

Le plus fort, c'est mon père

Lynda Lemay

Clip


 

 

Comment t'as fait maman,
Pour savoir que papa
Beau temps et mauvais temps
Il ne partirait pas
Est-ce que t'en étais sûre
Ou si tu savais pas
Est-ce que les déchirures ça se prévoit.

Comment t'as fait maman
Pour trouver le bon gars
Tu l'as connu comment,
Tu l'as aimé pourquoi
Est-ce qu'il y en avait juste un
Dans tout le présent siècle
Et y s'trouve que c'est toi qui dort avec

{Refrain:}
Comment t'as pu trouver,
Un homme qui n'a pas peur
Qui promet sans trembler
Qui aime de tout son cœur
J'le disais y a longtemps
Mais pas d'la même manière
T'as d'la chance maman
Le plus fort c'est mon père

Comment ça s'fait maman
Que dans ma vie à moi
Avec autant d'amants
Avec autant de choix
Je n'ai pas encore trouvé
Un homme comme lui,
Capable d'être ami, père et mari

Comment t'as fait maman
Pour lui ouvrir ton cœur
Sans qu'il parte en courant
Avec c'que t'as de meilleur
Est-ce qu'il y a des mots magiques
Que t'as dits sans t'rendre compte
Explique-moi donc c'qu'y faudrait que j'raconte.

{Refrain}

Quand j'ai l'air d'les aimer
Les hommes changent de regard
Si j'ose m'attacher
Y s'mettent à m'en vouloir
Si je parle d'avenir
Y sont déjà loin derrière
J'avais raison d'le dire,
Le plus fort c'est mon père.

Vas-tu m'dire maman
Comment t'as pu savoir
Dès le commencement,
Qu'c'était pas un trouillard
Qu'il allait pas s'enfuir
Et qu'il allait tout faire
Pour que je puisse dire
Le plus fort c'est mon père

Quel effet ça t'as fait
Quand tu l'as rencontré
Est-ce que ça paraissait
Qu'il allait tant t'aimer
Les hommes bien souvent
Paraissent extraordinaires
Mais dis-toi bien maman
Qu'le plus fort...c'est mon père.

 


J't'ai pas entendu
Linda Lemay


Musique


 

T'avais déjà gonflé mes seins
Pour ta p't'ite bouche à nourrir
Moi j'étais sûre que t'étais bien
Qu't'avais pas envie d'partir

J'avais déjà gonflé mon corps
Pour qu't'aies pas d'mal à grandir
Moi j'étais sure que t'étais fort
j't'ai pas entendu mourir

Moi j'étais sûre que mes enfants
N'auraient ni faim, ni mal, ni froid
Même pas l'temps de crier "maman"
Que j'les aurais eu dans mes bras

Je sais même pas si t'as eu peur
J't'ai laissé tout seul souffrir
Est-ce que c'est parce que j'ai pas d'coeur
Qu'j'tai pas entendu mourir

 


 

Ceux que l'on met au monde
Lynda Lemay

Clip


 

Ceux que l'on met au monde
ne nous appartiennent pas
c'est ce que l'on nous montre
et c'est ce que l'on croit
ils ont une vie à vivre
on n'peut pas dessiner
les chemins qu'ils vont suivre
ils devront décider
c'est une belle histoire
que cette indépendance
une fois passés les boires
et la petite enfance
qu'il ne faille rien nouer
qu'on ne puisse pas défaire
que des nœuds pas serrés
des boucles, si l'on préfère
ceux que l'on aide à naître
ne nous appartiennent pas
ils sont ce qu'ils veulent être
qu'on en soit fière ou pas
c'est ce que l'on nous dit
c'est ce qui est écrit
la bonne philosophie
la grande psychologie
et voila que tu nais
et que t'es pas normal
t'es dodu, t'es parfait
le problème est mental
et voilà que c'est pas vrai
que tu vas faire ton chemin
car t'arrêteras jamais
de n'être qu'un gamin
tu fais tes premiers pas
on se laisse émouvoir
mais les pas que tu feras
ne te mèneront nulle part
qui es-tu si t'es pas
un adulte en devenir
si c'est ma jupe à moi
pour toujours qui t'attire
c'est pas c'qu'on m'avait dit
j'étais pas préparée
t'es a moi pour la vie
le bon dieu c'est trompé
et y a le diable qui rit
dans sa barbe de feu
et puis qui me punit
d'l'avoir prié un peu
pour que tu m'appartiennes
à la vie, à la mort
il t'a changé en teigne
il t'a jeté un sort
t'es mon enfant d'amour
t'es mon enfant spécial
un enfant pour toujours
un cadeau des étoiles
un enfant à jamais
un enfant anormal
c'est ce que j'éspèrais
alors pourquoi j'ai mal
j'aurais pas réussi
a me détacher de toi
le destin est gentil
tu n'e t'en iras pas
t'auras pas dix huit ans
de la même façon
que ceux que le temps rend
plus hommes que garçons
t'auras besoin de moi
mon éternel enfant
qui ne t'en iras pas
vivre appartement
ta jeunesse me suivra
jusque dans ma vieillesse
ton docteur a dit ça
c'était comme une promesse
moi qui avais tellement peur
de te voir m'échapper
voilà que ton petit cœur
me jure fidélité
toute ma vie durant
j'conserverai mes droit
mes tâches de maman
et tu m'appartiendras
ceux que l'on met au monde
ne nous appartiennent pas
c'est ce que l'on nous montre
et c'est ce que l'on croit
c'est une belle histoire
que cette histoire là
mais voilà que surprise
mon enfant m'appartient
tu te fous de ce que disent
les auteurs des bouquins
t'arrives et tu m'adores
et tu me fais confiance
de tout ton petit corps
de toute ta différence
j'serai pas là de passage
comme les autres parents
qui font dans le mariage
le duil de leur enfant
j'aurais le privilège
de te border chaque soir
et certains jours de neige
de te mettre ton foulard
à l'âge où d'autres n'ont
que cette visite rare
qui vient et qui repart
par soirs de réveillon
tu seras le baton
de ma vieillesse précoce
en même temps que le boulet
qui drainera mes forces
tu ne connais que moi
et ton ami pierrot
que je te décrit tout bas
quand tu vas faire dodo
et tu prends pour acquis
que je serais toujours là
pour t'apprendre cette vie
que tu n'apprendras pas
car ta vie s'est figée
mais la mienne passera
j'me surprends à souhaiter
que tu trépasse avant moi
on ne peut pas t'admirer
autant que je t'admire
moi qui ai la fièrté
de te voir m'appartenir
j'voudrais pas qu'on t'insulte
et qu'on s'adresse a toi
comme à un pauvre adulte
parce qu'on t'connaîtrait pas
si le diable s'arrange
pour que tu me survives
que dieu me change en ange
que je puisse te suivre
ceux que l'on met au monde
ne nous appartiennent pas
à moins de mettre au monde
un enfant comme toi
c'est une belle histoire
que celle qui est la notre
pourtant je donnerais ma vie
pour que tu sois comme les autres
moi qui ai la fièrté
de te voir m'appartenir
j'voudrais pas qu'on t'insulte
et qu'on s'adresse a toi
comme à un pauvre adulte
parce qu'on t'connaîtrait pas
si le diable s'arrange
pour que tu me survives
que dieu me change en ange
que je puisse te suivre
ceux que l'on met au monde
ne nous appartiennent pas
à moins de mettre au monde
un enfant comme toi
c'est une belle histoire
que celle qui est la notre
pourtant je donnerais ma vie
pour que tu sois comme les autres

 


Ma chouette
Lynda Lemay

Clip

 

Y avait toute la famille dans la cafétéria
Ça prenait des paris, certains disaient
" Ce sera sans aucun doute une fille "
Parce que j'te portais bas
Même si l'échographie me prédisait un gars
Puis y avait ton père exalté comme une femme
Entre la crise de nerfs et puis la crise de larmes
Impatient comme un cheval derrière la barrière
Qui piétine la terre avant la course finale
Et y avait l'infirmière, tranquille comme un poisson
Diplomée en matière de respiration
Qui m'flattait la jaquette pendant les contractions
Et qui m'appelait " ma chouette "
Comme si c'était moi l'poupon
Et bien sur, y avait moi, moi la chouette en question
Tremblante comme un soldat qui va combattre au front
Comme une brebis frileuse qui veut pas qu'on la tonde
Comme une poule couveuse qui sait pas comment pondre
Finalement y avait toi, toi qui voulais sortir
"Tant pis si c'est étroit, tant pis si ça déchire"
Pressée comme la police en pleine chasse à l'homme
Toi, la star en coulisses
J'allais t'voir en personne
A l'heure où, pour être franche
Moi j'en avais plein l'col
Y avait une petite balle blanche
Qui prenait son envol
Sur le grand terrain d'golf
Où s'promenait mon docteur
Qui entendait pas sonner
L'téléavertisseur !
Y avait toute la famille dans la cafétéria
Ça mangeait des croustilles, ça buvait du cola
Et puis y avait ton père que je sentais faiblir
Qui savait pas quoi faire et encore moins quoi dire
Et l'infirmière inquiète qui regardait filer l'heure
Qui m'répétait "Ma chouette, on trouve pas ton docteur"
Et y avait moi la chouette qui gueulais dans la chambre
Débarque de ma jaquette ou bien j'te casse les jambes
Puis y avait l'médecin d'garde qui est venu à la rescousse
De la pauvre garde-malade
Qui osait même plus me dire "pousse"
C'est a ce moment précis qu'tu t'es sorti la tête
Ton père s'est évanoui et l'infirmière m'a dit
"Un dernier effort ma chouette"
Quelques secondes plus tard
T'étais contre mon sein
Avec ton petit regard bouffi
Qui cherchait l'mien
Ton papa tout baba
Pleurait comme un gamin
En mettant son gros doigt
En dessous de ta p'tite main...
Il a r'joint la famille qui brûlait de savoir
Il a dit "C'est une fille" a sorti les cigares
"Elle a des petites fossettes, elle a les cheveux noirs
Une belle petite grassouillette de 8 lbs et quart"
Aujourd'hui ma fillette, c'est ton anniversaire
T'en as plein la bavette de ton beau dessert
En fait d'puis ta naissance
Y a qu'une chose qui m'inquiète
C'est qu'parfois j'ai tendance
A t'appeler "ma chouette" !!!


Une mère
Lynda Lemay

Clip


Une mère,
Ca travaille à temps plein,
Ca dort un œil ouvert,
C’est d’garde comme un chien,
Ca court au moindre petit bruit,
Ca s’lève au petit jour,
Ca fait des petites nuits.
C’est vrai,
Ca crève de fatigue,
Ça danse à tout jamais une éternelle gigue,
Ça reste auprès de sa couvée,
Au prix de sa jeunesse,
Au prix de sa beauté.

Une mère,
Ca fait ce que ça peut,
Ca ne peut pas tout faire,
Mais ça fait de son mieux.

Une mère,
Ca calme des chamailles,
Ca peigne d’autres cheveux que sa propre broussaille.

Une mère,
C’est plus comme les autres filles,
Ca oublie d’être fière,
Ca vit pour sa famille,

Une mère,
Ca s’confie nos bercails,
C’est pris comme un noyau dans l’fruit de ses entrailles

Une mère,
C’est là qu’ça nous protège,
Avec les yeux pleins d’eau,
Les cheveux pleins de neige

Une mère,
A un moment, ça s’courbe,
Ca grince quand ça s’penche,
Ca n’en peut plus d’être lourde,
Ca tombe, ça se brise une hanche,
Puis rapidement, ça sombre,
C’est son dernier dimanche,
Ca pleure et ça fond à vue d’oeil
Ca atteind la maigreur des plus petits cercueils,
Ô bien sûr, ça veut revoir ensemble
Toute sa progéniture entassée dans sa chambre,
Et ça fait semblant d’être encore forte,
Jusqu’à c’que son cadet ait bien r’fermé la porte.

Et lorsque, toute seule ça se retrouve,
Ça attend dignement qu’le firmament s’entrouvre,
Et puis là, ça se donne le droit,
De fermer pour la première fois,
Les deux yeux à la fois.

Une mère,
Ca n’devrait pas partir,
Mais on n’y peut rien faire,
Mais on n’y peut rien dire.

 

 


 

Louise
Gérard Berliner
Clip

Mais qui a soulagé sa peine

Porté son bois porté les seaux

Offert une écharpe de laine

Le jour de la foire aux chevaux

Et qui a pris soin de son âme

Et l'a bercée dedans son lit

Qui l'a traitée comme une femme

Au moins une fois dans sa vie

Le bois que portait Louise

C'est le Bon Dieu qui le portait

Le froid dont souffrait Louise

C'est le Bon Dieu qui le souffrait

C'n'était qu'un homme des équipes

Du chantier des chemins de fer

À l'heure laissée aux domestiques

Elle le rejoignait près des barrières

Me voudras-tu moi qui sais coudre

Signer mon nom et puis compter,

L'homme à sa taille sur la route

Passait son bras, la promenait

L'amour qui tenait Louise

C'est le Bon Dieu qui le tenait

Le regard bleu sur Louise

C'est le Bon Dieu qui l'éclairait

Ils sont partis vaille que vaille

Mourir quatre ans dans les tranchées.

Et l'on raconte leurs batailles

Dans le salon après le thé

Les lettres qu'attendait Louise

C'est le Bon Dieu qui les portait

La guerre qui séparait Louise

C'est le Bon Dieu qui la voyait

Un soir d'hiver sous la charpente

Dans son lit cage elle a tué

L'amour tout au fond de son ventre

Par une aiguille à tricoter

Si je vous garde Louise en place

C'est en cuisine pas devant moi

Ma fille prie très fort pour que s'efface

Ce que l'curé m'a appris là

Et la honte que cachait Louise

C'est le Bon Dieu qui l'a cachée

Le soldat qu'attendait Louise

C'est le Bon Dieu qui l'a vu tomber

Y a cinquante ans c'était en France

Dans un village de l'Allier

On n'accordait pas d'importance

A une servante sans fiancé

Le deuil qu'a porté Louise

C'est le Bon Dieu qui l'a porté

La vie qu'a travaillée Louise

C'est le Bon Dieu qui l'a aidée

 

 


 

La lettre
renan Luce
Clip

J'ai reçu une lettre
Il y a un mois peut-être
Arrivée par erreur
Maladresse de facteur
Aspergée de parfum
Rouge à lèvres carmin
J'aurais dû cette lettre
Ne pas l'ouvrir peut-être

Mais moi je suis un homme
Qui aime bien ce genre de jeu
...veux bien qu'elle me nomme
Alphonse ou Fred c'est comme elle veut
- Payapapa papayapa
C'est comme elle veut
- Payapapa papayapa

Des jolies marguerites
Sur le haut de ses "i"
Des courbes manuscrites
Comme dans les abbayes
Quelques fautes d'orthographe
Une légère dyslexie
Et en guise de paraphe
"Ta petite blonde sexy"

Et moi je suis un homme
Qui aime bien ce genre de jeu
...n'aime pas les nonnes
Et j'en suis tombé amoureux
- Payapapa papayapa
Amoureux
- Payapapa papayapa

Elle écrit que dimanche
Elle s'ra sur la falaise
Où je l'ai prise par les hanches
Et que dans l'hypothèse
Où j'n'aurais pas le tact
D'assumer mes ébats
Elle choisira l'impact
30 mètres plus bas

Et moi je suis un homme
Qui aime bien ce genre d'enjeu
...n'veux pas qu'elle s'assomme
Car j'en suis tombé amoureux
- Payapapa papayapa
Amoureux
- Payapapa papayapa

Grâce au cachet d'la poste
D'une ville sur la Manche
J'étais à l'avant-poste
Au matin du dimanche
L'endroit était désert
Il faudra êt'patient
Des blondes suicidaires
Il n'y en a pas cent

Et moi je suis un homme
Qui aime bien ce genre d'enjeu
...veux battre Newton
Car j'en suis tombé amoureux
- Payapapa papayapa
Amoureux
- Payapapa papayapa

Elle surplombait la Manche
Quand je l'ai reconnue
J'ai saisi par la manche
Ma petite ingénue
Qui ne l'était pas tant
Au regard du profil
Qu'un petit habitant
Lui f'sait sous le nombril

Et moi je suis un homme
Qui aime bien ce genre d'enjeu
...veux bien qu'il me nomme
- Papa - s'il le veut
- Payapapa papayapa
S'il le veut !
- Payapapa papayapa

Et moi je suis un homme
Qui aime bien ce genre d'enjeu
...veux bien qu'il me nomme
Papa... s'il le veut
- Payapapa papayapa
S'il le veut !
- Payapapa papayapa

 


Un homme heureux
William Sheller

Clip

Pourquoi les gens qui s'aiment
Sont-ils toujours un peu les mêmes?
Ils ont quand ils s'en viennent
Le même regard d'un seul désir pour deux
Ce sont des gens heureux

Pourquoi les gens qui s'aiment
Sont-ils toujours un peu les mêmes?
Quand ils ont leurs problèmes
Ben y a rien à dire
Y a rien à faire pour eux
Ce sont des gens qui s'aiment

Et moi j'te connais à peine
Mais ce s'rait une veine
Qu'on s'en aille un peu comme eux
On pourrait se faire sans qu'ça gêne
De la place pour deux
Mais si ça n'vaut pas la peine
Que j'y revienne
Il faut me l'dire au fond des yeux
Quel que soit le temps que ça prenne
Quel que soit l'enjeu
Je veux être un homme heureux

Pourquoi les gens qui s'aiment
Sont-ils toujours un peu rebelles?
Ils ont un monde à eux
Que rien n'oblige à ressembler à ceux
Qu'on nous donne en modèle

Pourquoi les gens qui s'aiment
Sont-ils toujours un peu cruels?
Quand ils vous parlent d'eux
Y a quelque chose qui vous éloigne un peu
Ce sont des choses humaines

Et moi j'te connais à peine
Mais ce s'rait une veine
Qu'on s'en aille un peu comme eux
On pourrait se faire sans qu'ça gêne
De la place pour deux
Mais si ça n'vaut pas la peine
Que j'y revienne
Il faut me l'dire au fond des yeux
Quel que soit le temps que ça prenne
Quel que soit l'enjeu
Je veux être un homme heureux
Je veux être un homme heureux
Je veux être un homme heureux

 


Les miroirs dans la boue
William Sheller

Clip

Dans l'orage d'une forêt sans âge
Aux abords du Poitou
A l'automne où je vivais chez vous
J'ai vu le visage d'une enfant sauvage
Qui portait un bijou
Les yeux verts noyés de cheveux roux
A l'automne où je vivais chez vous

Dieu fait des images avec les nuages
La pluie fait des miroirs dans la boue
Je t'ai cherchée partout
Je garde un mirage dans une drôle de cage
Comme savent constuire les fous
Je t'ai cherchée partout

Elle avait l'âge des vagabondages
Pieds nus sur les cailloux
Dans les rivières où viennent boire les loups
A mon passage elle a pris mon bagage
Elle m'a suivi partout
Jusqu'à l'étage où j'avais mon verrou
Les yeux verts noyés de cheveux roux

Dieu fait des images avec les nuages
La pluie fait des miroirs dans la boue
Je t'ai cherchée partout
Je garde un mirage dans une drôle de cage
Comme savent constuire les fous
Je t'ai cherchée partout

Au lendemain de l'orage
Il restait un message
Vous me plaisiez beaucoup
Mais je n'pense pas avoir besoin de vous
Les yeux verts noyés de cheveux roux

Dieu fait des images avec les nuages
La pluie fait des miroirs dans la boue
Je t'ai cherchée partout
Je garde un mirage dans une drôle de cage
Comme savent constuire les fous
Je t'ai cherchée partout



Pleure pas Boulou
Pierre Bachelet

Clip

Y a deux enfants qui sont assis
Sur le bord d'un trottoir
Il est cinq heures et l'école est finie
Ils se racontent des histoires

Pour toi la vie dis-moi, c'est quoi dit le petit
Manger des glaces et caetera répond le grand
Moi j'aime les glaces mais j'aime pas trop les caetara
J'préfère cent fois le chocolat
La la la pleure pas boulou
La la la on changera tout

Moi c'est mon père qu'est pas commode
Un verre de trop et c'est parti
J'passe la nuit derrière la commode
Les voisins appellent la police, à cause du bruit

Chez moi peut-être c'est plus sympa
Répond le p'tit évidemment
Mon vieux il est parti d'chez moi
Maman dit qu'il ne me manque pas
Moi j'aimerais qu'il soit encore
La la la pleure pas boulou
La la la on changera tout
La la la pleure pas boulou
La la la on changera tout

Tu sais ma mère elle a toujours
Les larmes aux yeux
Y a des jours où j'voudrais comprendre
Tu sais les vieux ça les rend
Dingue d'être des vieux
J'vais t'expliquer tu vas comprendre

Plus on est grand et plus c'est pire
Moins c'est marrant
Moins on est gai et moins
Qu'on s'marre évidemment
Moins qu'on est p'tit et plus c'est moins
Qu'on est pas grand
Et c'est pour ça qu'elle est si triste et puis voilà
La la la pleure pas boulou
La la la on changera tout
La la la pleure pas boulou
La la la on changera tout

Salut petit il faut que j'rentre dit le plus grand
Reste avec moi encore un peu dit le petit
Il faut qu'j'attende encore dehors un bon moment
Ma mère ne rentre que vers les huit heures et demi

Y a deux enfants qui sont assis
Sur le bord d'un trottoir
Il y a un grand et un petit à côté d'lui
Adieu p'tit mec
A demain si t'es encore
La la la pleure pas boulou
La la la on changera tout
La la la pleure pas boulou
La la la on changera tout
La la la pleure pas boulou
La la la on changera tout
La la la pleure pas boulou
La la la on changera tout


A toi
Joe Dassin

A toi
A la façon que tu as d'être belle
A la façon que tu as d'être à moi
A tes mots tendres un peu artificiels
Quelquefois
A toi
A la petite fille que tu étais
A celle que tu es encore souvent
A ton passé, à tes secrets
A tes anciens princes charmants

A la vie, à l'amour
A nos nuits, à nos jours
A l'éternel retour de la chance
A l'enfant qui viendra
Qui nous ressemblera
Qui sera à la fois toi et moi

A moi
A la folie dont tu es la raison
A mes colères sans savoir pourquoi
A mes silences et à mes trahisons
Quelquefois
A moi
Au temps que j'ai passé à te chercher
Aux qualités dont tu te moques bien
Aux défauts que je t'ai cachés
A mes idées de baladin

A la vie, à l'amour
A nos nuits, à nos jours
A l'éternel retour de la chance
A l'enfant qui viendra
Qui nous ressemblera
Qui sera à la fois toi et moi

A nous
Aux souvenirs que nous allons nous faire
A l'avenir et au présent surtout
A la santé de cette vieille Terre
Qui s'en fout
A nous
A nos espoirs et à nos illusions
A notre prochain premier rendez-vous
A la santé de ces millions d'amoureux
Qui sont comme nous

A la vie, à l'amour
A nos nuits, à nos jours
A l'éternel retour de la chance
A l'enfant qui viendra
Qui nous ressemblera
Qui sera à la fois toi et moi

A toi
A la façon que tu as d'être belle
A la façon que tu as d'être à moi
A tes mots tendres un peu artificiels
Quelquefois
A toi
A la petite fille que tu étais
A celle que tu es encore souvent
A ton passé, à tes secrets
A tes anciens princes charmants

Marie-Jeanne
Joe Dassin

C'était le quatre juin, le soleil tapait depuis le matin
Je m'occupais de la vigne et mon frère chargeait le foin
Et l'heure du déjeuner venue, on est retourné à la maison
Et notre mère a crié de la cuisine: "Essuyez vos pieds sur l'paillasson"
Puis elle nous dit qu'elle avait des nouvelles de Bourg-les-Essonnes
Ce matin Marie-Jeanne Guillaume s'est jetée du pont de la Garonne

Et mon père dit à ma mère en nous passant le plat de gratin :
"La Marie-Jeanne, elle n'était pas très maligne, passe-moi donc le pain.
Y a bien encore deux hectares à labourer dans le champ de la canne."
Et maman dit: "Tu vois, quand j'y pense, c'est quand même bête pour cette pauvre Marie-Jeanne
On dirait qu'il n'arrive jamais rien de bon à Bourg-les-Essonnes
Et voilà qu'Marie-Jeanne Guillaume va s'jeter du pont de la Garonne"

Et mon frère dit qu'il se souvenait quand lui et moi et le grand Nicolas
On avait mis une grenouille dans le dos de Marie-Jeanne un soir au cinéma
Et il me dit: "Tu te rappelles, tu lui parlais ce dimanche près de l'église
Donne-moi encore un peu de vin, c'est bien injuste la vie
Dire que j'l'ai vue à la scierie hier à Bourg-les-Essonnes
Et qu'aujourd'hui Marie-Jeanne s'est jetée du pont de la Garonne"

Maman m'a dit enfin: "Mon grand, tu n'as pas beaucoup d'appétit
J'ai cuisiné tout ce matin, et tu n'as rien touché, tu n'as rien pris
Dis-moi, la sœur de ce jeune curé est passée en auto
Elle m'a dit qu'elle viendrait dimanche à dîner... oh! et à propos
Elle dit qu'elle a vu un garçon qui t'ressemblait à Bourg-les-Essonnes
Et lui et Marie-Jeanne jetaient quelque chose du pont de la Garonne"

Toute une année est passée, on ne parle plus du tout de Marie-Jeanne
Mon frère qui s'est marié a pris un magasin avec sa femme
La grippe est venue par chez nous et mon père en est mort en janvier
Depuis maman n'a plus envie de faire grand-chose, elle est toujours fatiguée
Et moi, de temps en temps j'vais ramasser quelques fleurs du côté des Essonnes
Et je les jette dans les eaux boueuses du haut du pont de la Garonne


Cadeau
Marie Laforêt

Clip

{Parlé: Marie Laforêt:}
Hier soir, dans la cuisine,
je préparais le dîner, quand mon petit garçon est entré.
Il m'a tendu un morceau de papier griffonné.
J'ai essuyé mes mains sur mon tablier,
et je l'ai lu. Et voici ce qu'il disait :

{Parlé: L'enfant:}
Pour avoir fait mon lit toute la semaine 3 francs
Pour avoir été aux commissions 1 franc
Pour avoir surveillé le bébé pendant que toi tu allais aux commissions 1 franc 25
Pour avoir descendu la corbeille à papiers 75 centimes
Pour avoir remonté la corbeille à papiers 1 franc et 10 centimes
Pour avoir arrosé les fleurs sur le balcon 25 centimes
Total 9 francs et 85 centimes.

{Parlé: Marie Laforêt:}
Je l'ai regardé, il se tortillait en mâchant son crayon
et une foule de souvenirs sont revenus à ma mémoire.
Alors j'ai repris son crayon, j'ai retourné la feuille et voilà ce que j'ai écrit :

{Chanté: Marie Laforêt:}
Pour neuf mois de patience et douze heures de souffrance
CADEAU
Pour tant de nuits de veille, surveillant ton sommeil
CADEAU
Pour les tours de manège, les jouets, le collège
CADEAU
Et quand on fait le tour, le total de mon amour,
C'est CADEAU

{Parlé: Marie Laforêt:}
Quand il a eu fini de lire, il avait un gros chagrin dans les yeux.
Il a levé la tête et a dit :

"M'Man, je t'aime très beaucoup"

Il a repris son papier, l'a retourné, et en grosses, grosses lettres,
a marqué :

"CADEAU"

{Chanté: Marie Laforêt:}
Et quand on fait le tour, le total de l'amour,
C'est CADEAU, C'est CADEAU


Toi mon amour, mon ami
Marie Laforet

Clip
Toi mon amour, mon ami
Quand je rêve c'est de toi
Mon amour, mon ami
Quand je chante c'est pour toi
Mon amour, mon ami
Je ne peux vivre sans toi
Mon amour, mon ami
Et je ne sais pas pourquoi

Je n'ai pas connu d'autre garçon que toi
Si j'en ai connu je ne m'en souviens pas
A quoi bon chercher faire des comparaisons
J'ai un cœur qui sait quand il a raison
Et puisqu'il a pris ton nom
Toi mon amour, mon ami
Quand je rêve c'est de toi
Mon amour, mon ami
Quand je chante c'est pour toi
Mon amour, mon ami
Je ne peux vivre sans toi
Mon amour, mon ami
Et je sais très bien pourquoi

On ne sait jamais jusqu'où ira l'amour
Et moi qui croyais pouvoir t'aimer toujours
Oui je t'ai quitté et j'ai beau résister
Je chante parfois à d'autres que toi
Un peu moins bien chaque fois

Toi mon amour, mon ami
Quand je rêve c'est de toi
Mon amour, mon ami
Quand je chante c'est pour toi
Mon amour, mon ami
Je ne peux vivre sans toi
Mon amour, mon ami
Et je ne sais pas pourquoi

{au dernier Refrain}


La maman de ma maman
Didier Bénureau

Clip
 

Je ne peux pas te dire "je t'aime"
J'aime trop ma maman
Femme de soixante ans
Au visage d'enfant,
Même si t'as vingt ans
De plus que moi, maman,
Tu restes avec mémé
Ma première fiancée

Je me souviens de ton cabas
Rempli de haut en bas
Et de ton coeur qui bat, qui bat
Pour ton gentil bébé
Qui c'est ?

{Refrain:}
C'est la maman de maman, ma mémé
C'est le bébé de mémé, ma maman
Car ma mémé fut maman
Quand ma maman fut bébé
Le bébé de ma mémé c'est maman,
La maman de ma maman c'est mémé,
Mon aimée c'est ma maman,
C'est mémé

{Parlé:}
Attention, couplet politique

{Chanté:}
En grandissant parfois l'on croit
Qu'pour être un homme on doit
Oublier à jamais
Le bébé qu'on était
(Mais ça c'est faux, hein, parce que)
Paraîtrait même que l'Président
Sur sa ligne privée
Entend de temps en temps
Une voix murmurer
- Allô, c'est toi mon bébé ?
- Allô, c'est toi maman ?
(C'est la maman du Président)

Et même les méchants voyous
Ont une petite maman
Qu'ils appellent tendrement
Après leurs mauvais coups
- Allô, c'est toi maman ?
J'ai encore fait un mauvais coup !

{au Refrain}

Conclusion :
Tu ne pourras jamais m'aimer
Comme m'aimait maman,
Même en mimant mémé
Qui m'aimait tout autant

Que faut-il finalement
Pour faire une maman ?
Des enfants, un cabas
Et l'amour d'un papa
Qui c'est ?

C'est le papa de papa, mon pépé
C'est le bébé de pépé, mon papa
Car mon pépé fut papa
Quand mon papa fut bébé
Le bébé de mon pépé c'est papa
Le papa de mon papa c'est pépé
Mon aimé c'est mon papa,
Et pépé et maman aussi
Et voilà, c'est fini !

 


Prendre un enfant par la main
Yves Duteil

Clip

Prendre un enfant par la main
Pour l'emmener vers demain,
Pour lui donner la confiance en son pas,
Prendre un enfant pour un roi.
Prendre un enfant dans ses bras
Et pour la première fois,
Sécher ses larmes en étouffant de joie,
Prendre un enfant dans ses bras.

Prendre un enfant par le cœur
Pour soulager ses malheurs,
Tout doucement, sans parler, sans pudeur,
Prendre un enfant sur son cœur.
Prendre un enfant dans ses bras
Mais pour la première fois,
Verser des larmes en étouffant sa joie,
Prendre un enfant contre soi.

Prendre un enfant par la main
Et lui chanter des refrains
Pour qu'il s'endorme à la tombée du jour,
Prendre un enfant par l'amour.
Prendre un enfant comme il vient
Et consoler ses chagrins,
Vivre sa vie des années, puis soudain,
Prendre un enfant par la main
En regardant tout au bout du chemin,
Prendre un enfant pour le sien.

 


Quand on n'a que l'amour
Jacques Brel

Clip

Quand on n'a que l'amour
A s'offrir en partage
Au jour du grand voyage
Qu'est notre grand amour

Quand on n'a que l'amour
Mon amour toi et moi
Pour qu'éclatent de joie
Chaque heure et chaque jour

Quand on n'a que l'amour
Pour vivre nos promesses
Sans nulle autre richesse
Que d'y croire toujours

Quand on n'a que l'amour
Pour meubler de merveilles
Et couvrir de soleil
La laideur des faubourgs

Quand on n'a que l'amour
Pour unique raison
Pour unique chanson
Et unique secours

Quand on n'a que l'amour
Pour habiller matin
Pauvres et malandrins
De manteaux de velours

Quand on n'a que l'amour
A offrir en prière
Pour les maux de la terre
En simple troubadour

Quand on n'a que l'amour
A offrir à ceux-là
Dont l'unique combat
Est de chercher le jour

Quand on n'a que l'amour
Pour tracer un chemin
Et forcer le destin
A chaque carrefour

Quand on n'a que l'amour
Pour parler aux canons
Et rien qu'une chanson
Pour convaincre un tambour

Alors sans avoir rien
Que la force d'aimer
Nous aurons dans nos mains,
Amis le monde entier

 


Sauver l'amour
Daniel Balavoine

Clip

 

Partir effacer sur la Gange
La douleur
Pouvoir parler à un ange
En douceur
Lui montrer la blessure étrange
La douleur
D'un homme qui voudrait trouver
En douceur
Au fond de lui un reste de lueur
L'espoir de voir enfin un jour
Un monde meilleur

{Chœurs:}
Qu'est-ce qui pourrait sauver l'amour
Qu'est-ce qui pourrait sauver l'amour

Et comment retrouver le goût de la vie
Qui pourra remplacer le besoin par l'envie

Oh, oh
Où est le sauveur
Oh, oh

Et chaque nuit le peuple danse
En douceur
Croit qu'il peut exorciser
La douleur
Puis lentement quitte les transes
En douceur
Alors revient dans sa conscience
Sa douleur
Au fond de lui sent cette peur immense
De voir mourir ce sentiemnt d'amour intense

{Chœurs:}
Qu'est-ce qui pourrait sauver l'amour
Qu'est-ce qui pourrait sauver l'amour

Et comment retrouver le goût de la vie
Qui pourra remplacer le besoin par l'envie

Qu'est-ce qui pourrait sauver l'amour
Qu'est-ce qui pourrait sauver l'amour
Et comment retrouver le goût de la vie
Qui pourra remplacer le besoin par l'envie

Oh, oh
Où est le sauveur
Oh, oh

{Chœurs:}
Qu'est-ce qui pourrait sauver l'amour
Qu'est-ce qui pourrait sauver l'amour

Oh, oh
Oh, oh

{Chœurs:}
Qu'est-ce qui pourrait sauver l'amour
Qu'est-ce qui pourrait sauver l'amour

Et comment retrouver le goût de la vie {3x}
Qui pourra remplacer le besoin par l'envie

 


Aimer est plus fort que d'être aimé
Daniel Balavoine

Clip

Toi qui sais ce qu'est un rempart
Tu avances sous les regards
Courroucés
Tu écris mais sur le buvard
Tous les mots se sont inversés

Si tu parles, il te faut savoir
Que ceux qui lancent des regards
Courroucés
Ne voudront voir dans leur miroir
Que ce qui peut les arranger

Toi qui as brisé la glace
Sais que rien ne remplace
La vérité
Et qu'il n'y a que deux races
Ou les faux ou les vrais

{Refrain:}
L'amour
Te porte dans tes efforts
L'amour
De tout délie les secrets
Oh ! Et face à tous ceux qui te dévorent
Aimer est plus fort que d'être aimé

Toi qui sais ce qu'est le blasphème
On ne récolte pas toujours
Ce qu'on sème
Tu connais l'ambition suprême
De ceux qui te vouent de la haine

Ils voudraient sous la menace
Te fondre dans la masse
Pour t'étouffer
Mais pour couler le brise-glace
Il faudrait un rocher

{au Refrain}

Oh... L'amour...

 


Géant de papier
Jean-Jacques Lafon

Clip

Demandez-moi de combattre le diable
D'aller défier les dragons du néant
De vous construire des tours, des cathédrales
Sur des sables mouvants
Demandez-moi de briser les montagnes
D'aller plonger dans la gueule des volcans
Tout me paraît réalisable, et pourtant...

Quand je la regarde, moi l'homme loup au cœur d'acier
Devant son corps de femme, je suis un géant de papier
Quand je la caresse et que j'ai peur de l'éveiller
De toute ma tendresse, je suis un géant de papier

Demandez-moi de réduire en poussière
Cette planète où un dieu se perdrait
Elle est pour moi comme une fourmilière
Qu'on écrase du pied
Demandez-moi de tuer la lumière
Et d'arrêter ce soir le cours du temps
Tout me paraît réalisable, et pourtant...

Quand je la regarde, moi l'homme loup au cœur d'acier
Devant son corps de femme, je suis un géant de papier
Quand je la caresse et que j'ai peur de l'éveiller
De toute ma tendresse, je suis un géant de papier

{instrumental}

Quand je la regarde, moi l'homme loup au cœur d'acier
Devant son cœur de femme, je suis un géant de papier

 


Pour le plaisir
Herbert Léonard
Clip

Sans en attendre rien
Mais pour le plaisir
Regarder une fille dans la rue et se dire
Qu'elle est belle
Sans même aller plus loin
Mais pour le plaisir
En passant simplement lui sourire

Pour le plaisir
Prendre le temps de temps en temps
De refaire d'un homme un enfant
Et s'éblouir

Pour le plaisir
S'offrir ce qui n'a pas de prix
Un peu de rêve à notre vie
Et faire plaisir
Pour le plaisir

Ne plus courber le dos
Même pour réussir
Préférer être bien dans sa peau que sourire
Sur commande
Avoir pendant des mois
Trimé comme un fou
Et un soir tout claquer d'un seul coup …

Pour le plaisir ne plus courir, ne plus compter
Prendre la vie du bon côté, sans réfléchir
Pour le plaisir

Pour le plaisir
On peut aussi tout foutre en l'air
Faire souffrir comme on a souffert
Et revenir

Pour le plaisir
Oublier qu'on a dit un jour
Ca sert à rien les mots d'amour
Et te les dire
Pour le plaisir

 


Aimer
Roméo et Juliette

Clip

Roméo:
Aimer
C'est ce qu'il y a de plus beau
Aimer
C'est monter si haut
Et toucher les ailes des oiseaux
Aimer
C'est ce qu'il y a de plus beau

Juliette:
Aimer
C'est voler le temps
Aimer
C'est rester vivant
Et bruler le coeur d'un volcan
Aimer
C'est ce qui a de plus grand

Les deux:
Aimer
C'est plus fort que tout
Donner
Le meilleur de nous
Aimer
Et sentir son coeur
Aimer
Pour avoir moins peur

Tout le monde:
Aimer
C'est ce qu'il y a de plus beau
Aimer
C'est monter si haut
Et toucher les ailes des oiseaux
Aimer
C'est ce qu'il y a de plus beau
Aimer
C'est voler le temps
Aimer
C'est rester vivant
Et bruler le coeur d'un volcan
Aimer
C'est ce qu'il y a de plus grand
Aimer
C'est bruler ses nuits(C'est bruler ses nuits)
Aimer
C'est bruler le bruit(C'est bruler le bruit)
Et donner un sens a sa vie
Aimer
C'est bruler ses nuits
Aimer
C'est ce qu'il y a de plus beau(C'est ce qu'il y a de plus beau)
Aimer
C'est monter si haut(C'est monter si haut)
Et toucher les ailes des oiseaux
Aimer
C'est ce qu'il y a de plus beau

Aimer


 

Avoir une fille
Roméo et Juliette

Clip

Le Comte Capulet:

Avoir une fille
Une petite opale
Des yeux qui brillent
Une peau si pâle

Avoir une fille
C'est faire une femme
Une petite virtuose
Avant ses gammes

Avoir une fille
Un cœur de sable
Cadeau de Dieu
Cadeau du diable

Avoir une fille
C'est faire un crime
Où le coupable est la victime
Avoir une fille

Elle est ma vie, elle est mon sang
Elle est le fruit de mes vingt ans
Et je maudis tous ses amants
Elle est ma vie, elle est mon sang
Et je maudis tous ses amants
Avoir une fille, c'est trembler de peur
Qu'elle se maquille pour un menteur
Avoir une fille, c'est plus jamais
Traiter les femmes comme je l'ai fait
Avoir une fille

Je hais les hommes et leurs regards
Je sais leurs ruses et leurs victoires
Et quand viendra le jour où l'un d'eux
Me prendra ma fille en m'appelant monsieur
Alors ce jour et pour toujours
Je fermerai à double tour
Mon cœur et je deviendrai sourd
Avoir une fille c'est continuer à espérer
Et croire encore que quand viendra le jour de ma mort
Elle portera tout au fond de son corps
Cette étincelle de celui ou celle qui à son tour
Et par amour viendra crier le cœur si lourd

Avoir une fille
Une petite opale
Des yeux qui brillent
Une peau si pâle

Avoir une fille
C'est faire un crime
Où le coupable est la victime
Avoir une fille

Avoir une fille...

 


 

Extrait du recueil Le Prophète
Khalil Gibran

Et une femme qui portait un enfant dans les bras dit,
Parlez-nous des Enfants.
Et il dit : Vos enfants ne sont pas vos enfants.
Ils sont les fils et les filles de l'appel de la Vie à elle-même,
Ils viennent à travers vous mais non de vous.
Et bien qu'ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.

Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées,
Car ils ont leurs propres pensées.
Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes,
Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter,
pas même dans vos rêves.
Vous pouvez vous efforcer d'être comme eux,
mais ne tentez pas de les faire comme vous.
Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s'attarde avec hier.

Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés.
L'Archer voit le but sur le chemin de l'infini, et Il vous tend de Sa puissance
pour que Ses flèches puissent voler vite et loin.
Que votre tension par la main de l'Archer soit pour la joie;
Car de même qu'Il aime la flèche qui vole, Il aime l'arc qui est stable.