Home Vos témoignages
Vos témoignages
PDF Imprimer E-mail
Index de l'article
Vos témoignages
Un AAd programmé...imprévisible
Naissance de Tobias
Naissance de Nolann
Naissance de Maela
Naissance de Yanna
Toutes les pages
 
 
Un AAD programmé...imprévisible
(Accouchement A Domicile)
 
 

 
Lors de ma grossesse voici comment a évolué mon projet d'accouchement :
Je souhaitais un accouchement le plus physiologique possible, j'étais donc inscrite dans l'une des maternités les plus "ouvertes" de Paris-Les Bluets-mais vers 4 mois de grossesse, je réalise que mon vrai désir c'est l'AAD.
En effet : je veux être tranquille à tout prix, éviter tous les gestes invasifs...
J'en parle avec mon Chéri qui est à 100 % avec moi !! Je ne trouve plus beaucoup de sage-femme disponible, la seule avec qui ça colle sera dispo pour le suivi global mais pour l'accouchement en lui même seulement à partir du 1/09...  
Alors je boucle le programme de l'accouchement prévu le 8/09/2008 :  
-suivi global malgré tout et si l'accouchement a lieu avant le 1/09 j'irai aux Bluets avec sortie précoce.  
 
Vendredi 29 aout, je me réveille avec quelques contractions un peu plus douloureuses que d'habitude, mais irrégulières et à mon goût, pas très intenses.
Alors, je ne me presse pas, j'accompagne mon fils au cours de natation (40 minutes à pied aller-retour et 1 heure d'attente pendant le cour sur un banc)....nous revenons vers 12h à la maison et j'appelle chéri:
- reviens il va falloir se préparer
Et oui, les contractions sont régulières, mais très supportables. Je prends un bain avec huiles essentielles de lavande pour me faire plaisir et en plus j'ai les cheveux sales, je peux pas aller à la mater comme ça  ....  

Après le bain, ça se corse, à 12h30 chéri arrive avec un :
- t'es sure que c'est bon?
C'est pas un faux travail, NON! Mais il faut attendre mon beau-frère qui doit garder le futur grand frère.

....à 13h je suis sur le lit à gigoter; pour chaque contractions une posture différente....je fini par hurler vers 13h15 :
- appelle le SAMU!!
On peut plus aller à la maternité et oui, j'ai contractions sur contractions....
Je fini par trouver ma position : sur le côté gauche, classique mais ça me convient parfaitement...Grosse contraction, je sens la poche des eaux qui se rompt....puis l'eau qui coule à flot (merde j'ai pas mis l'alèse prévue sur le lit!)

Soudain : la fameuse envie de pousser... ...je pousse et passe ma main dans le vagin (j'avais encore ma culotte...  chéri la déchire au couteau, je ne peux plus bouger de ma position) je sens la tête... autre poussée, la tête sort...chéri assure! Il guide. Mon fils va ouvrir au SAMU (complètement paniqués les médecins d'ailleurs) ils se posent, je pousse pour la dernière fois, elle sort tout son corps!
Elle a un tour de cordon autour du cou, et j'entends :
- on fait quoi ? (mais ils sont cons, je voulais des gens compétents, appelez moi le directeur... lol) puis un prend l'initiative de l'enlever le tour de cordon....ouf elle respire mais il faut aspirer ....
 
Ils m'ont pas loupé le SAMU : pas de peau à peau, perfusion pour le fun et ils voulaient que je fasse la délivrance à l'hôpital (mais dit donc les amis , ça prend pas des plombes une délivrance!) et bien sûr, 5 minutes plus tard, j'expulse le placenta quand ils tentent de me mettre sur la chaise pour me sortir de l'appartement (le parquet a bien réceptionné le paquet...mais il a pris cher lol). Bon, ça c'est fait.

Elle est donc née à 13h39....Ils décident de m'emmener à ma maternité car après tout, le plus gros est fait mais ces andouilles confondent les Bluets avec la clinique du Bien-Naitre, puis au final me largue à l'hôpital Trousseau (dont l'entrée de la maternité est voisine de celle des Bluets.).  
A ce stade, je n'ai toujours pas eu ma fille dans les bras, je peux vous dire que je leur cassaient les c**** dans le camion, je les ai bien fait chier mais sur un brancard plat en bois , il faut avouer on peut pas bien tenir un nouveau-né, surtout que le chauffeur était un peu chauffard aussi.    
 
A Trouseau, ils analysent le placenta, et me recousent une petite déchirure, ma puce est dans une autre pièce avec  le Papa...je hurle :
- ne lui donner surtout pas de biberon, je l'allaite! (et oui, j'avais super peur de ça : le biberon d'eau sucrée)  
Puis les SF des Bluets viennent me chercher (les deux hôpitaux communiquent).
Heureusement elles ne sont pas débordées...et là, elles regardent le "désastre": j'ai une perfusion de Cyntocinon qui coule (ah mais on m'avait pas dit) et le brassard de tension.
- Aller, on enlève tout ça!
La SF de Trousseau :
- mais c'est notre protocole, il faut deux perfusions de cyntocinon, ce n'est que la première...
SF Bluets :
- mais ce n'est pas notre protocole, et on la récupère!
Merci les filles!  
Enfin en peau à peau, je vais à la salle des nouveau-né des Bluets pour discuter tranquillement avec les SF qui sont adorables, puis on la pèse. 

Enfin, je rejoins une chambre avec mon chéri et ma fille, et là on réalise....
On a fait le plus gros tous seuls  mais rien de ce qu'on avait prévu n'est arrivé, merci ma fille en tout cas, on en garde un merveilleux souvenir et au moins on aura tout eu : AAD et maternité physio!    
 
Enfin voilà, je sors à H24, je n'ai passé qu'une nuit là bas...

 



 
Feminin

Bicolor template supported by Naturalife Greenworld