Home Vos témoignages
PDF Imprimer E-mail
Index de l'article
Vos témoignages
Un AAd programmé...imprévisible
Naissance de Tobias
Naissance de Nolann
Naissance de Maela
Naissance de Yanna
Toutes les pages
 
Vos témoignages d'accouchements un peu spécial!
 
 
 
Projets de naissance et récits d'accouchements des mamans de 'début de vie'
 
 
 
Projet de Naissance de Gabriel 
 
 
Lettre donnée et acceptée par la sage femme du CHU :
 

Bonjour,


J’aimerai faire apparaître dans mon dossier quelques souhaits concernant la naissance de mon bébé.

Vous allez être présents tout au long de cette naissance, et nous vous en remercions. 
J’ai choisi, comme pour mes deux précédant accouchements, de m’en remettre à votre équipe pour que tout se passe le plus sereinement possible dans votre environnement sécurisé.

Cependant, pour cette naissance j’aimerai quelque chose de plus intime et naturel…

Je prends donc la liberté de rédiger ces quelques lignes au cas ou, le moment venu je serai dans l’incapacité de dialoguer directement avec vous.
(Par cette lettre, nous ne remettons absolument pas votre savoir ni votre métier en cause, nous avons une totale confiance en vous, aussi j'espère que vous n'accueillerez pas ce projet de naissance péjorativement.)

 

Pendant le travail, l’expulsion :
Si cela est possible, je souhaite pouvoir marcher et choisir ma position au cours du travail.

Je préfère être perfusée au dernier moment, pour faciliter ma mobilité.
Tant que le travail progresse et que le bébé et moi allons bien, je ne souhaite pas de rupture artificielle des membranes.
Lorsque les épaules de notre bébé seront sorties, j'aimerais l'attraper et finir de le sortir moi-même (ou son papa) et le déposer sur mon ventre.
Nous ne souhaitons pas que le cordon ombilical soit coupé ou pincé avant qu’il n’ait cessé de battre.
Mon mari souhaite couper le cordon ombilical.

Nous souhaiterions que la lumière soit tamisée dès l’expulsion pour le confort de l’enfant.


Après la naissance :
Avant tout, nous vous serions extrêmement reconnaissants de favoriser cette rencontre qui va se produire entre notre enfant et nous.

Laissez-nous simplement profiter à notre rythme de ce moment unique.

Que tous les soins qui peuvent attendre soient remis à plus tard.

Sauf urgence, je ne souhaite pas d’injection, qu’on mette du collyre, qu’on aspire et sonde mon bébé, dans la mesure où il a une respiration normale, et où la naissance n’a rencontré aucune difficulté particulière.

Nous souhaitons que notre enfant soit allaité, et donc que la mise au sein soit précoce, (si possible avant qu'il soit emmené pour les soins, si ceux-ci ont lieu) en le laissant trouver le sein seul.

En cas de césarienne :
Je préfère une rachi-anesthésie plutôt qu'une anesthésie générale.
J'aimerais que le champ opératoire soit légèrement baissé pour que je puisse voir sortir mon bébé, je souhaite l'embrasser et le toucher avant qu'il soit emmené pour les soins.
Mon mari aimerait être présent pour la naissance et pour les soins.
Dans le cas où notre bébé doit être placé en couveuse pour réguler sa température, nous aimerions pratiquer la méthode kangourou sur son papa plutôt que de le placer en couveuse.
Je souhaite allaiter mon enfant dès que possible, aussi je refuse qu'un aliment autre que mon lait lui soit administré.

Ce qui est le plus important pour nous, c’est que cet enfant vienne au monde entouré de douceur. J’espère que nous ne sommes pas trop exigeant dans nos souhaits et que dans la mesure du possible tout pourra être fait au mieux pour vous comme pour nous.

(Lettre faite en accord avec les directions de l'OMS

 

Naissance du petit Gabriel


Mardi 28/11 malgré mes contractions régulières et absolument pas douloureuses, j’avais le moral dans les chaussettes à l’idée d’être déclenchée le lendemain à 9h00.

Le soir vers 22h00, j’ai pris un long bain avec des huiles essentiel pour me relaxer et je me suis mise devant la TV vers 11h30 avec  ma tisane de framboise et des petits gâteaux au miel pour me donner du courage !!

Puis, sachant que la journée du lendemain risquerai d’être très longue, je suis aller voir mon chéri  (qui se dépêche de finir le faire part sur l’ordinateur) pour qu’on se couche et qu’on règle les derniers détails…il emmènera les enfants à l’école, pendant que je mettrai ma valise dans sa voiture (puisque c’est dans la mienne que sont les sièges auto) etc.

On se couche, il est 00h45.

Je lui dis, « c’est bizarre, d’habitude, quand je m’allonge, les contractions se font plus rares mais j’ai l’impression que là, elles sont plus fortes ! ».

Et puis « quelle idée d’avoir bu un litre de tisane avant de me coucher, j’ai encore envie de faire pipi !! »

Je me lève donc pour faire mon pipi, chéri me dit en se retournant qu’on arrête de parler sinon, on sera naze le lendemain.

Je lui répond des toilettes « OK, mais je crois bien que je viens de perdre les eaux ! ».

Il était 1h00 piles.

Le liquide est laiteux, ça me rassure, bébé n’est pas en souffrance !

Il se lève, s’habille et me dit «  on y va ! ».

Moi très zen, « la SF nous a dit qu’on a 2 bonnes heures avant d’aller à la mat après rupture…on appelle mes parents qu’ils viennent garder les petits (qui dormaient) ils ont 1h00 de route, quand ils arrivent, on part »

Je reste bien 1/2h sur les toilettes à regarder mon chéri courir dans tous les sens et me lève enfin pour m’habiller.

J’enfile un pantalon, un tee-shirt…une contraction, j’essais de m’asseoir sur le lit mais je peux pas…je m’appuis sur ma table de chevet monte sur la pointe des pieds… ça soulage !

Je continue à mettre mon pull puis j’essaies de m’asseoir à nouveau pour mettre mes baskets, j’enfile les chaussettes, une chaussure…une  contraction, je me met direct sur la pointe des pieds, ça marche, ça me soulage tout de suite !

Chéri arrive là, « t’es sur que tu veux pas partir tout de suite ? » me demande t’il en me mettant l’autre chaussure.

« Non, on a le temps ! Je veux pas arriver là-bas et qu’on me colle sur un lit en me disant que je ne suis qu’à 3 ou 5 cm ! Et puis ça va, elles sont pas très douloureuses »

On descend au salon, on éteint les lumières à l’étage pour que les garçons ne se réveillent pas.

Je tourne en rond autour de la table du salon  (pour faciliter la descente du bébé), je regarde l’heure, 1h45, mes parents ne vont pas tarder maintenant.

Je dis à  chéri que je ne sais pas comment je vais m’installer dans la voiture parce que je ne supporte pas d’être assise. Il me dit que je n’aurai qu’à m’allonger à l’arrière, que les policiers comprendront.

Un tout dernier pipi (promis!!) avant de partir puisque mes parents vont arriver…et une envie de pousser ! (Je me mets debout surprise)

-J’ai envie de faire caca ? Maintenant ? Non, faut pas !... Et puis zut ! Se sera toujours ça d’épargné aux pauvres SF !!

Encore une envie de pousser…je pousse !

Mais? Cette sensation de petite brûlure ?  Les filles 'du forum' disaient qu’elles sentaient ça au passage du bébé…Non, j’ai pas mal, ça peut pas être lui !

Bon, si les SF me demandent si je veux la péridurale ?...Je fais quoi ? Non, je la refuse ! Je gère très bien les contractions là ! Bha ! On verra bien en y arrivant!

Ça pousse encore…je pousse en soufflant, je m’entends gémir et dire :

_ « Il arrive ! »

_ « j’appelle les pompiers ! C’est quoi le numéro déjà ? »

_ « je sais pas ! » 

_ « Allo ? Oui, j’ai ma femme qui accouche !...Oui ! (Il donne son nom, l’adresse) »

_ « La tête est là ! » je vérifie qu’il est tourné dans le bon sens, ça va, la tête vers l’arrière il est en bonne position ! Je le tien avec ma main droite. Pendant que chéri au tel…

_« la tête est sortie ! Qu’est ce que je fais ? » (On lui dit qu’il faut couvrir le bébé)

Ça pousse encore, chéri raccroche et je lui demande de m’enlever complètement mon pantalon, mes chaussures… (Je veux être à l’aise) et juste après, Gabriel dégage ses épaules et sort en chouinant.
Il est 2h00 piles !

Je l’attrape doucement, m’assoie à nouveau sur les toilettes pour lui dégager avec chéri, le cordon qu’il a deux foi autour du cou et du bras droit.

Puis, je demande à chéri de m’enlever le tee-shirt et le pull pour faire du peau à peau pour le réchauffer.

Il le fait et court chercher des serviettes propres pour l’envelopper.

Je sens que le placenta se décroche, tombe dans la cuvette.


C’est fini. J’ai rêvé d’accoucher à la maison, je l’ai fait sans aucune peur, dans la pénombre, le calme et la douceur que je voulais pour mon enfant.

J’avais même ressortie (pour le montrer aux enfants) le petit bonnet de la maternité de mon deuxième qu’on à vite mis à Gabriel pour pas qu’il est trop froid!!

Les pompiers arrivent, voient que tout va super bien, on plaisante, ils me mettent juste une couverture sur le dos (bas, oui ! Avec tout ça, je suis toute nue moi !!) et enveloppe Gabriel dans une couverture de survie, on attend le SAMU maintenant…

Bébé cherche à téter mais je suis mal positionné et j’ai peur qu’il est froid.

Mes parent arrivent, affolé de voir les pompiers garer devant chez nous, chéri sort vite leur dire que tout va bien mais ma mère, même si elle entend, ne comprend pas…jusqu’au moment ou elle me voit, là, assise sur les toilettes avec mon bébé dans les bras !

Elle est émue, fière à la foi…elle me dira plus tard « toute ma vie, je te reverrai là, avec ton bébé dans les bras ! »

Le SAMU arrive, j’aide le médecin à clamper le cordon (qui venait juste de cesser de battre) il le coupe. Il prend Gabriel pour le mettre en couveuse, il a les yeux grand ouvert et ne perd rien de se qui se passe autour de lui !

Moi, je peux enfin me lever, on récupère mon placenta dans un grand saladier, j’enfile un boubou, mes baskets, un blouson et hop ! Je monte à mon tour dans l’ambulance. Chéri nous suit en voiture jusqu’au CHU.

Là, on s’occupe de moi, on me met une perf pour être sur que je ne ferai pas d’hémorragie, la SF vérifie qu’il n’y pas de points à me faire (non ! rien du tout !!) et on passe au bébé…

_ « Je vais faire les soins à votre bébé »

_ « Qu’est ce que vous entendez par soins ? »

_ « Je vais vérifier que sont oesophage et … »

_ « Non, pas besoin, il vient de téter ! Et même de faire une petite selle ! »

_ « Heu…oui c’est vrais…je vais lui mettre des gouttes dans les yeux… »

_ « Non, pas besoin, il sera toujours temps de le soigner pour une conjonctivite ou autre plus tard s’il en fait une » 

 

Et bref, tout se qu’on m’a proposé je l’ai refusé sauf la Vit K par ce que j’ai vu que j’y échapperai pas et que chéri y tenait même s’il prenait sur lui ce passage là de mon projet de naissance!

Voilà ! Mon petit est arrivé avec 6 jours de retard mais quelle arrivée !! Je suis très fière de nous 3 !!

Comme il n’y avait que chéri comme témoin de l’accouchement, il a du faire la déclaration de naissance à notre petite mairie…il n’y avait pas eu de bébé né à domicile depuis très longtemps !!!! 40 ans !

Voilà, mon AAD impromptu! La maman de Gabriel. 

 

 (Pardon pour la maman, je n'arrive pas a mettre la photo droite!J'essaie de faire vite, promis!)

 

 Réagissez au récit: 

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.




 
Feminin

Bicolor template supported by Naturalife Greenworld