Home Désir d'enfant
Désir d’enfant
PDF Imprimer E-mail
Index de l'article
Désir d’enfant
Les consultations
Les examens demandés
Toutes les pages

Consultations

 

 

Quand et pourquoi consulter ?

De 10 à 20 % des couples déclarent avoir des difficultés pour concevoir une grossesse mais seulement 5 % des couples sont concernés par une infertilité.

On ne parle de stérilité d’un couple que lorsque les tentatives pour concevoir une grossesse n’ont pas abouti au bout de deux ans.
On parle de stérilité primaire quand la femme n’a jamais été enceinte auparavant et de stérilité secondaire quand d’autres grossesses ont précédé (grossesses menées à terme ou fausse-couches).

Le délai moyen de conception pour un couple est de 6 mois. Seulement 90 % des grossesses seront obtenues avant la première année.
En effet, les chances pour un couple normalement fertile de concevoir à chaque cycle ne sont que de 25 % et tous les couples n’ont pas la même fécondabilité. Un délai de plusieurs mois est donc tout à fait normal et fréquent.

Cependant, il n’est pas toujours nécessaire d’attendre ces deux années pour consulter un spécialiste, surtout quand des problèmes particuliers sont déjà connus (anomalie des cycles menstruels, antécédents d’
exposition au distilbène* chez la femme, etc.).
Il est même souvent conseillé au couple de consulter une première fois à partir d’un an d’infertilité. C’est l’occasion alors de rechercher par des examens simples des causes évidentes.
Cependant, aucun traitement ne sera généralement entrepris avant deux ans d’infertilité.

La première consultation doit se faire en présence des deux conjoints :
un interrogatoire de chaque partenaire et un examen clinique constitue la première étape

A l’interrogatoire, certaines causes peuvent être évoquées :
- la fréquence des rapports est insuffisante (il faut avoir au minimum deux à trois rapports par semaine)
- il peut simplement exister un problème sexuel (problèmes d’éjaculation)
- un des deux conjoints a déjà eu des enfants avec un conjoint différent : cela peut orienter sans le prouver l’origine masculine ou féminine du problème
- les antécédents chez l’homme peuvent être évocateurs : antécédents d’irradiation ou de chimiothérapie, traumatismes du testicule, intervention pour hernie inguinale…
- de même, les antécédents de la femme sont parfois utiles : exposition de la femme au distilbène*, antécédents d’infections génitales mal traitées, prise de médicaments…
- la femme présente des cycles longs et irréguliers (problème de dysovulation) ou des douleurs de type d’
endométriose*.

*Le diéthylstilboestrol (D.E.S.), commercialisé en France sous le nom de Distilbene est un œstrogène de synthèse qui a été prescrit en France de 1948 à 1976 aux femmes enceintes présentant une menace de fausse couche ou des fausses couches à répétition. On sait maintenant que la prise de ce médicament au premier trimestre de la grossesse exposait l’enfant à naître à des malformations génitales et des problèmes de stérilité.
*L'endométriose est la présence de fragments de l'intérieur de l'utérus (endomètre) en dehors de leur localisation normale : des parcelles de cet organe vont coloniser d'autres organes, entraînant des lésions bien délimitées qui saignent.
On parle d'adénomyose quand ces kystes sont localisés sur la paroi de l'utérus.


L’examen clinique peut être informatif :

- il recherche des anomalies ou des malformations des organes génitaux (petit utérus des femmes exposées au Distilbene, fibromes utérins)
- il recherche des signes d’anomalies hormonales (hirsutisme, écoulement mammaire…).

Dans un premier temps quelques examens simples seront prescrits :

- Une courbe de température sera demandée à la femme. Le médecin lui remet le graphique où noter sa température du matin et lui en explique les modalités. Cet examen, pratiqué sur au moins un cycle menstruel, va permettre de vérifier s’il y a bien ovulation et si elle est de bonne qualité.
- Un spermogramme sera demandé au conjoint. Il nécessite un prélèvement de sperme obtenu après masturbation et doit être examiné au laboratoire afin de déterminer le nombre, l’aspect et la mobilité des spermatozoïdes pour détecter une éventuelle anomalie.
- On demandera également un test post-coïtal de Hühner. Ce test consiste à prélever la glaire cervicale de la femme au maximum 12 heures après un rapport sexuel. L’analyse de ce prélèvement permet de voir si la glaire est adéquate et d’évaluer la qualité du sperme.
- Des dosages hormonaux sont également demandés chez la femme (dosage de la prolactine et des hormones sexuelles).

D’autres examens ne seront demandés que secondairement ou seront prescrits d’emblée si l’examen clinique et l’interrogatoire font suspecter une cause particulière telle que :

- une hystérographie (radiographie de l’utérus et des trompes)
- une échographie (recherche de malformation, d’ovaires polykystiques…)
- une biopsie d’endomètre (prélèvement analysant la qualité de la muqueuse utérine)
- une hystéroscopie, voire une cœlioscopie, pourront aussi être envisagées (recherche de pathologie des trompes ou de l’utérus, endométriose…)

Enfin, la première consultation est l’occasion de donner des conseils :

- Le médecin pourra expliquer qu’il faut être patient, l’absence de grossesse au bout d’un an de tentative n’est pas rare et ne signifie pas forcément qu’il existe une pathologie.
- La fréquence des rapports sexuels (trois par semaine) et la période optimale pour avoir un rapport fécondant (les deux jours précédents l’ovulation sont le moment idéal) seront expliqués.
- Seront également expliqués : les principes de l’ovulation et comment la reconnaître en s’aidant au besoin de la courbe de température.
- Ces conseils simples sont parfois suffisants pour débloquer une situation d’hypofertilité.

Après avoir revu le couple en consultation et après avoir effectué un bilan complet, le médecin décidera du traitement le plus adapté pour aider le couple à concevoir une grossesse, en l’orientant si besoin dans un centre spécialisé (service chirurgical ou centre de fécondation in vitro). Il faut néanmoins savoir que la moitié des couples qui n’ont pas conçu après deux ans de tentatives le feront naturellement dans l’année qui suivra.

 



 
Feminin

Bicolor template supported by Naturalife Greenworld