Home Accouchement
Accouchement
PDF Imprimer E-mail
Index de l'article
Accouchement
Se préparer à l'accouchement
positions qui facilite l'accouchement
Positions pour faciliter la naissance
Les contractions
stade de l'accouchement
déclenchement
supporter la douleur durant l'accouchement
l'arrivée de bébé
L’épisiotomie
La césarienne
la délivrance
Toutes les pages

 

 

 

4) Venir à bout de ses contractions


Voici une liste de propositions. Cette liste n'est pas limitée, vous avez sans doute d'autres suggestions pour venir à bout des contractions

- Suivre son instinct quand on cherche une position confortable. Bouger le plus possible entre les contractions.

- Se souvenir des positions suggérées précédemment (pendant le travail et la naissance) Essayer de rester en position verticale ainsi la tête du bébé peut appuyer et se positionner correctement dans le bassin, les contractions deviennent alors plus efficaces.

- Respirez ! Vous oxygénez ainsi vos muscles (soit l’utérus) et bébé par la même occasion !

- Se souvenir des méthodes de respiration et relaxation (voir précédemment)
Concernant la respiration, le yoga aide beaucoup mais il y a un petit truc rapide à connaitre et qui est très efficace:

Lorsqu'on sent la contraction arriver, il faut expirer en laissant échapper l'air par la bouche.
Puis très vite au début de la contraction, inspirer par le nez en comptant jusqu'à 3 ou 4 ou 5, c'est suivant les personnes et la durée de la contraction. Puis relâcher en expirant par la bouche.
Attention, lorsqu'on expire on doit compter jusqu'au même nombre que celui de l'inspiration.
Donc par exemple si je compte jusqu'à 3 pour l'inspiration, je compte aussi jusqu'à 3 pour l'expiration.
Et je répète tout cela pour chaque contraction.
Ceci permet de donner la même durée d'inspiration et d'expiration et également de donner un rythme. Mais c'est aussi un bon moyen de se détourner de la douleur en se concentrant sur autre chose. C'est important.
D'après les sages-femmes ça permet de mieux appréhender la contraction et de contrôler son corps. On est plus détendu car on ne panique pas. Donc la douleur est plus supportable.

- Essayer de se concentrer sur autre chose que la contraction en fixant un point ou un objet.
Dans la salle d'accouchement vous pouvez écoutez de la musique par exemple.

- Penser positif quand bébé sera là, dans vos bras

- "Faire" avec une contraction à la fois, se dire non pas qu'une autre va venir mais que chaque contraction c'est un pas de plus pour se rapprocher de la venue de bébé

- Essayer les bains chauds et les massages (voir précédemment)

- Uriner le plus souvent possible ainsi la vessie ne risque pas d'entraver la descente de bébé

- Chanter, crier, ça aide à faire baisser la tension, ne soyez pas embarrassée, ce jour est le vôtre et celui de bébé. Tout vous est permis !!! ;o)

- Utiliser les différents moyens mis à votre disposition pour supporter la douleur. Si besoin, demandez à la sage-femme ce qu'elle a de disponible (ça peut être gaz et air, pethidine, péri... (Voir note ci dessous sur les différents moyens d'affronter la douleur durant l'accouchement)

Le principal, soyez fière de donner naissance à votre enfant, que vous utilisiez ou non les différents moyens de supporter la douleur.

 



 
Feminin

Bicolor template supported by Naturalife Greenworld